L’événementiel au coeur des marques employeurs

avril 10, 2019

Au cours des dernières années, le nombre de baromètres sur l’attractivité des employeurs a augmenté considérablement. Ces critères d’attractivités sont liés à la notoriété ou à la responsabilité de l’entreprise. Et certaines entreprises prestigieuses a priori font désormais fuir les candidats pour des raisons éthiques.

Si l’image de l’entreprise est importante, les processus de recrutement peuvent l’être tout autant, car ils sont au coeur de la marque employeur.

Chaque point de contact est désormais poli et affiné, car le candidat devient un client et un ambassadeur comme les autres.

Toutes les problématiques clients se déploient aujourd’hui dans le champ du recrutement. Il faut tour à tour, attirer, susciter de la considération, convertir et enfin retenir.

C’est une tendance globale qui, sans l’inverser, change le rapport de force entre une entreprise et un candidat. Quelque soit par ailleurs le niveau de chômage de l’économie considérée (cela semble aussi vrai aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne ou en France). Outre une question générationnelle il semble que ce soit la transformation de l’emploi qui ait amené ces changements.

Toute cette logique infuse tellement l’entreprise, que les “ressources humaines” s’accompagnent désormais le plus souvent de “talent manager”.

Ainsi certains candidats posent désormais des questions difficiles à des employeurs ébahis.

Surtout, sur les marchés en tensions l’attention des candidats est plus difficile à obtenir qu’auparavant.

Les événements traditionnels permettent d’occuper le terrain

En plus de la question cruciale, à savoir comment identifier le bon candidat, voici les challenges auxquelles les employeurs contemporains sont confrontés :

  • Comment connecter avec les candidats
  • Comment empêcher l’abandon de candidatures
  • Etablir une marque employeur attractive
  • Réussir l’onboarding

La réponse à toutes ces questions assure un parcours candidat irréprochable et renforce la marque employeur.

Pour rencontrer les jeunes diplômés les grands groupes comme les petites entreprises occupent toujours des stands dans les forums d’écoles, les salons et autres foires à l’emploi.

Cependant ce type de formats est désormais limité dans la mesure où les candidats cherchent à connaître les valeurs de l’entreprise autant que l’environnement de travail. Ces événements restent donc nécessaires mais non suffisants. Il faut désormais multiplier les points de contacts pour pouvoir rencontrer tous les profils.

Le digital permet de simplifier la rencontre  

Autre point intéressant, la digitalisation a permis de simplifier les candidatures, ce qui est aussi vrai sur Linkedin que sur d’autres supports. L’entreprise Footlocker a simplifié au maximum son processus de recrutement grâce à une application mobile en propre pour améliorer son expérience candidat.

Désormais comme partout la gamification et l’organisation de soirées atypiques sont devenues des nécessités pour de nombreuses entreprises.

Il s’agit vraiment de souligner que l’entreprise est un partenaire pour le candidat.

Surtout la recherche du statut qui commandait un entretien auparavant est remplacé comme écrit plus haut par une recherche d’un environnement. Même si cela semble contre-intuitif, la première rencontre est désormais plus détendue, aussi car il y a moins d’enjeux pour l’employeur comme pour le candidat.

Dans le mix marque employeur, l’organisation d’événement s’accompagne également de la vidéo depuis de nombreuses années. que ce soit des entretiens vidéos comme avec easyrecrue ou des présentations vidéos de l’entreprise sur welcometothejungle. Les interviews vidéos en direct ou en différé permettent de répondre à l’exigence d’authenticité. Le candidat peut se projeter dans un bureau et surtout avoir un détail exhaustif de ses missions.  

Tous ces outils démontrent la volonté d’optimiser le processus de recrutement pour le candidat comme pour l’entreprise afin de vraiment vendre le poste au salarié. “Welcome to the jungle” propose aux entreprises de se dévoiler dans cette logique.

L’événementiel est crucial pour les secteurs sous tension

Dans les secteurs sous tension, en particulier avec les développeurs, la chasse est compliquée. Voici par exemple ce que l’on peut trouver à ce sujet.

Ces profils très sollicités, pouvant recevoir 10 à 15 demandes de contact par jour.

Il y a une aversion explicite. L’expérience candidat est améliorée grâce à une rencontre physique qui permet de séduire les candidats et dépasser cette aversion aux ressources humaines et à la chasse qu’il faut savoir dépasser avec de nombreuses tactiques.

Des solutions comme seekube permettent d’établir un lien fort avec les candidats tout en démystifiant le rapport avec les RH. L’entreprise est connu pour ses forums virtuels. Elle organise des rencontres thématiques, des jobs dating ou des forums.

Pour recruter ce type de candidats mieux vaut les rencontrer sur des événements techniques plutôt que sur des forums d’emplois classiques de la finance.

C’est ce qu’explique la Responsable marque employeur d’AXA dans un entretien.

Plutôt que le job dating à l’ancienne ces solutions vous permettent de comprendre les candidats. Grâce à ce type de sessions vous pouvez mieux vous convaincre du “fit du candidat” et également élargir le champ de votre recrutement.

L’explosion des rencontres professionnelles et même plus généralement du networking trouve sa source dans une demande sociale plus vaste. Meetup précède Facebook de quelques années.

Ce processus contemporain reflète le changement de paradigme dans le secteur. La digitalisation et le recours à des événements atypiques permet de mettre le candidat au centre du jeu. Tout n’est pas renversé. Mais plus les processus se digitalisent et se complexifient, plus la rencontre devient nécessaire.

Et vous pensez-vous devoir faire plus d’effort pour attirer vos candidats, si oui et pourquoi ?