Entrepreneurs : validez votre idée avec un événement !

mars 15, 2019

Pourquoi valider son business model grâce à un événement ?

“The most common unscalable thing founders have to do at the start is to recruit users manually.”

Paul Graham

  • Recruter des utilisateurs
  • Tester ou valider son business model
  • Rendre ses utilisateurs heureux
  • Rétribuer ses premiers utilisateurs

Paul Graham dans son célèbre post de blog do the things that don’t scale explique de long en large comment une start-up peut grossir avant d’automatiser complètement ses canaux d’acquisitions. Car avant de se lancer dans l’élaboration coûteuse du produit fini, il faut passer par un  proof of concept (POC). L’imaginaire collectif associe le POC à prototype mais ce n’est pas le cas. Cette étape sert à démontrer avec des chiffres et des comportements qu’un modèle d’affaire ou une approche du marché est viable.

Les exemples sont nombreux comme le porte-à-porte d’Airbnb ou l’installation agressive de Stripe au début. Ce qu’un fondateur doit faire semble laborieux et sans conséquence au départ.

Mais comment l’événementiel entre-t-il en jeu dans cette histoire ?

L’événementiel est associé au lancement grandiose d’un produit comme chez apple, ou à la célébration d’un objectif atteint.

Mais par exemple le fondateur de Pinterest, Ben Silbermann, a remarqué une prévalence des amateurs de design dans les premiers utilisateurs de pinterest.

Il est donc allé à une conférence de bloggers Design pour recruter ses utilisateurs en personne.

Mais d’autres entrepreneurs plutôt que d’aller à des événements spécifiques ont opté pour l’organisation de leur propre événement.

“it’s not the product that should be insanely great, but the experience of being your user. The product is just one component of that”. Paul Graham

Un événement permet de trouver ou de valider un business

The Next Web

En 2006, Boris Veldhuijzen van Zanten et Patrick de Laive, souhaitaient promouvoir leur start-up d’analyse d’information sur les marchés. Ils cherchèrent une conférence appropriée mais n’en trouvèrent pas. Alors ils décidèrent d’organiser leur propre conférence.

Et alors que cette idée était en cours d’exécution, ils ont estimé que le meilleur moyen de promouvoir leur conférence serait internet.  Ils lancèrent un blog thenextweb.com (TNW).

La première édition rassembla un petit panel mais fut considérée comme suffisamment abouti pour poursuivre le développement.

Aujourd’hui, la société amstellodamoise est l’une des publication les plus suivie sur le web et organise des conférences technologique de référence avec 6 000 000 de visiteurs unique par mois d’après crunchbase.

L’histoire de Boris et Patrick illustre parfaitement le rôle qu’a pu jouer l’événementiel pour valider une approche et construire une communauté autour d’un projet. Elle illustre également à quel point l’événementiel est devenu structurant pour la presse dans un monde aux ventes papier déclinantes, et où le modèle d’affaire gratuit est contesté.

Cette année, le Financial Times (FT) a investi dans la société, prenant le contrôle de Thenextweb. L’événementiel représente 70% des revenus de l’entreprise.

The Hustle

Quelques années après TNW John Havel et Sam Parr souhaitaient développer une entreprise. Sauf qu’ils n’avaient aucun produit ni même aucune idée. Ils ont donc interrogé plusieurs fondateurs de start-up. Ils ont également rencontré Eric Bahn en 2013, organisateur d’une conférence: HustleCon. A leur grande surprise, ils se sont aperçus que beaucoup d’entre eux n’avaient pas de compétence technique.

C’est à partir de ce constat sur la demande d’information pour les “non-technical” founders que les deux associés ont développé la conférence. La deuxième édition organisé par le quattor en 2014 a réuni 400 personnes.

Aujourd’hui plus de 2500 personnes assistent à cette conférence.

Conscients de la demande autour des sujets abordés pendant la conférence, les associés ont lancé un blog. Désormais TheHustle est suivi par 1 million de personnes. En effet, si les médias traditionnels soulignaient les compétences techniques des fondateurs des géants du web, peu donnaient des conseils pratiques pour les fondateurs sans diplôme technique mais passionnés de nouvelles technologie. Grâce à cet événement ils ont compris qu’ils pouvaient informer leur lectorat par une newsletter bi-hebdomadaire. Le ton parfois badin mais souvent pertinent.

Dans tous les exemples exposés plus haut, les entrepreneurs n’ont pas hésité à adopter une approche artisanale pour valider leur idée.

Beaucoup d’entrepreneurs ont opté pour des solutions très simples et économiques pour valider leur approche. L’un des outils les plus classiques est le sondage administré via un google form.

Mais l’organisation d’événement est un moyen plus engageant qui permet de créer une communauté autour du produit ou service. Ce type d’événements permet également de voir les premiers clients interagir avec le produit ou le service.

Ce point est crucial. Le web a transformé notre manière de percevoir l’interaction et la notoriété. Rare sont les succès d’entreprises technologiques ou non qui sont dus uniquement au web. Il ne faut jamais oublier d’aller hors-ligne et de faire les choses qui en apparence, n’auront pas de retombées à grande échelle.


Pensez-vous qu’organiser un événement est une bonne manière de lancer votre entreprise, produit ou service ? Si vous êtes convaincu n’hésitez pas à essayer digitevent.

https://thenextweb.com/about/

http://paulgraham.com/ds.html

https://tech.eu/brief/the-financial-times-acquires-a-controlling-stake-in-the-next-web/

https://digiday.com/media/financial-times-buys-next-web-beef-live-events-business/